Contraction et expansion : les deux font la paire

Nous vivons tous à un moment ou à un autre un évènement fortuit qui vient nous désarçonner au point de nous faire sentir à ce point ébranlés qu’il nous fasse nous arrêter pour tenter de comprendre ce qui vient de se passer.  Il peut s’agir d’un simple commentaire injustifié de la part d’un proche qui nous atteint comme une flèche en plein cœur ou d’un revirement de situation complètement inattendu lorsque tout semblait aller pour le mieux.  Qu’il s’agisse d’un incident de plus ou moins grande portée, nous avons l’impression que notre tête vient de faire un tour complet ou que le sol vient de se dérober sous nos pieds.

Dans les deux cas, nous passons par un registre d’émotions qui éventuellement nous mènera à une plus grande compréhension de nous-mêmes et de la vie.   Toutefois, entretemps, il nous faut composer avec ces émotions troubles et naviguer les pièges que notre égo nous tend pour nous protéger de la souffrance à sa façon. J’ai vécu une situation qui m’a fait perdre mes moyens dernièrement et pendant quelques jours, j’ai ressenti le poids du cercle vicieux dans lequel j’étais prisonnière.  J’ai donc demandé qu’on m’indique la voie à suivre pour retrouver rapidement mon assurance et ma légèreté d’avant.  Voici les mots qui m’ont été inspirés par mon Cercle de Grâce :

« Respirez et détendez-vous. Respirez.  Encore et encore.  Détendez cet espace contracté de votre être par de longues et lentes respirations. Il est normal de se contracter en autant que ce passage soit suivi par une expansion.  Vous étiez en train de faire l’expérience d’une phase d’expansion quand une charge émotionnelle vous a traversé vous poussant à vous contracter. Tout comme l’inspire est suivi par l’expire, votre expansion a été suivie d’un épisode de contraction.  C’est ainsi que les êtres évoluent, en prenant conscience de ces deux mouvements indissociables.  Absolument tout dans cet univers vit au rythme de l’expansion et de la contraction.  C’est ainsi que l’Univers même est né.   Alors, cessez immédiatement de vous punir d’avoir vécu inconsciemment un moment de contraction qui vous a mené ultimement à faire plus ample connaissance avec votre enfant intérieur blessé.  Cet épisode a énormément de positif.  Alors, pourquoi vous accrochez à ce que vous croyez avoir perdu en cours de route ?  Ne voyez-vous pas que vous avez au contraire gagné au change puisque le fait même de prendre conscience pleinement de votre état intérieur vous a permis de plonger enfin dans une blessure qui attendait patiemment son heure de guérison. Remerciez plutôt l’Univers de cette opportunité placée sur votre parcours initiatique.  Cet évènement est non seulement normal, mais il est également souhaitable à ce stade-ci de votre purification.   Sinon, comment sauriez-vous quelle mémoire est en attente d’être libérée ?

À présent, maintenez votre parcours en effectuant les activités mêmes qui vous propulsaient avant cet épisode de contraction, sans vous interroger davantage sur celui-ci maintenant que vous l’avez amené à votre conscience et placé dans un espace propice à sa guérison complète.  Il est temps de respirer à nouveau, un inspire suivi d’un expire, sinon vous allez suffoquer !  Dès que vous vivez un moment de contraction, prenez-en immédiatement conscience sans jugement et par la suite, dîtes-vous tout simplement : d’accord, maintenant c’est passé.  Laissez venir au moment opportun ce qui veut refaire surface.   Remerciez cet instant et reportez votre attention sur le moment d’expansion qui va forcément suivre. Il en est ainsi pour toute la création. Pourquoi en serait-il autrement pour vous, chère âme ? »

Le grand retour au bercail

À titre de second article de lancement de mon blogue, je vous invite cette fois à lire un court message reçu il y a à peine quelques semaines, suite à un questionnement personnel de ma part quant à la façon idéale de procéder à une grande libération des mémoires ancestrales grâce aux énergies puissantes de chaque pleine lune.  Pour ceux et celles qui ne sont pas familiers avec la notion de mémoires ancestrales, il s’agit en bref d’impressions traumatisantes sur le fil d’actualité de notre mémoire dans le temps, qui se révèlent autant de vestiges douloureux nous empêchant de réaliser notre plein potentiel en raison de leur caractère limitatif.

Lorsque nous prenons conscience de la répétition de certains comportements autodestructeurs, il est judicieux de procéder à une introspection visant à prendre pleinement conscience de ces « patterns » afin d’appeler leur dissolution.  Évidemment, ce travail requiert patience et compassion car il est sans fin. Toutefois, chaque étape de ce nettoyage apporte un souffle renouvelé à notre vie.  Il devient donc encourageant d’oser envisager un travail d’une telle envergure, nous replongeant temporairement dans des espaces douloureux, sachant que leur accueil et dissolution deviendront la source d’une nette amélioration de notre état intérieur.  Bien que ce type de travail soit bienvenu en tout temps, les énergies de la pleine lune contribuent à son intensification,  cette dernière étant souvent souhaitable surtout pour les mémoires très ancrées et présentes depuis la nuit des temps.  Accompagné d’une intention claire et d’un lâcher prise dans l’acceptation de ce qui se manifestera, le travail de dissolution des mémoires ancestrales nous amène là où nous attend notre plus grand bien.  Voilà pourquoi j’avais formulé cette demande à mon Cercle de Grâce, dont voici enfin la réponse :

« Nous nous réjouissons de votre enthousiasme à vouloir effectuer un  «Grand Ménage»  intérieur.  Il n’existe aucune voie qui ne soit plus libératrice en termes de délivrance des mémoires que celle de l’Amour de soi, et des autres, bien entendu.  N’abordez pas les énergies de cette lune pleine avec un « plan d’attaque », une pensée organisée, comme s’il s’agissait d’un combat stratégique à remporter une fois pour toutes.  Bien au contraire, nous vous suggérons de voir cet évènement comme un grand rassemblement dans l’Amour des différentes parties de votre être qui se sont éloignées de votre centre depuis des lunes et des lunes…

Voyez ce moment comme un grand mouvement de retrouvailles familiales où tous les membres sont conviés malgré leurs affiliations incertaines et obscures.  Il s’agit d’un lieu de rencontre en terrain de neutralité où tous mettent de côté leurs différents et se retrouvent à la même table afin de reconnaitre leur essence commune, celle de la Source.  Ce moment en est un où les potentialités lumineuses de réconciliation, entre les aspects divisés de votre être, sont magnifiées permettant ainsi une très grande pacification intérieure.  Alors, accueillez tous les convives à l’allure ténébreuse à bras ouverts, car ces parties de vous étaient perdues et aliénées et voilà qu’elles se manifestent à vous lors de cette pleine lune dans l’espoir de recevoir votre bénédiction.  Ne faites pas en sorte qu’elles vous quittent à nouveau, à défaut d’avoir été accueillies dans la compassion, pour réintégrer leur demeure sombre et lointaine.  Offrez-leur plutôt votre amour sans condition et un refuge des plus hospitaliers afin qu’elles revêtent enfin leur manteau de lumière.  L’union fait la force.  Votre être ainsi unifié retrouvera la cohésion de toutes ses parties d’âme, jadis volées en éclat.  C’est le grand retour au bercail.  Voilà de quoi vous réjouir amplement.  Alors, assurez-vous de vivre ces jours prochains dans une célébration intérieure festive et réjouissante peu importe l’apparence des convives qui se présenteront à votre porte.  Les enfants perdus sont de retour à la maison et certains reviennent de très très loin. »