À la joie intérieure, tu ne t’agripperas…

Depuis quelques semaines, je vis de grands mouvements intérieurs à travers la rencontre de nouvelles personnes, l’apprentissage d’un nouvel emploi et le deuil d’une année de transition qui m’a permis de découvrir que la vraie vie se vit autrement que par une suite d’innombrables clichés dont la très grande majorité de la population se satisfait.  Plongée dans une nouvelle existence à ressentir la joie de vivre autrement que par le passé, à vivre cette nouveauté dans l’excitation,  j’ai vécu des épisodes très déstabilisants physiquement et émotionnellement.  Mon système nerveux a été grandement sollicité et impacté et l’est encore lorsque le même genre de situations se représentent.   À vrai dire, lorsque je ressens un moment de bonheur d’une intensité à couper le souffle, mon exubérance semble produire un effet toxique dans mon corps qui m’occasionne des problèmes d’ordre digestif et me donne des migraines à répétition.  Comment faire pour vivre un immense bonheur dans une effervescence aussi contagieuse sans que celle-ci ne mine ma santé ? J’ai une personnalité très vivante et enjouée et je n’ai pas du tout envie d’adopter une attitude éthérée. Voici ce que mon Cercle de Grâce m’a révélé ce matin même à ce sujet :

« Chère âme, respirez.  Nous vous accompagnons à chaque instant et en particulier maintenant. La découverte de la joie intérieure entraine une immense sensation d’euphorie chez vous.  C’est comme un grand moment de retrouvailles avec l’être véritable que vous êtes.  Il est donc normal de vous réjouir à ce point.  Néanmoins, l’attachement à ce moment sublime, de peur que ce dernier ne vous quitte, vous a fait basculer dans l’excès, la démesure.  C’est comme si vous étiez devenue accroc à cette substance euphorique qui circule en vous et vous fait vivre des moments d’extases inégalés.  Qui n’a pas envie de vivre l’extase, me direz-vous ?

Toutefois, de l’attachement à ce moment d’expansion est née une ombre : la peur du manque.  Cette émotion a déclenché en vous une réaction chimique de par la constriction de votre centre énergétique du pouvoir personnel, le plexus solaire. Celui-ci s’est enflammé et engorgé dans un circuit fermé jusqu’à créé un dérèglement du fonctionnement des organes régis par le flux énergétique de ce centre.  C’est comme si vous aviez voulu contenir cette joie immense dans votre plexus pour ne plus jamais vous en séparer, tellement elle vous était bénéfique.  Ce faisant, vous l’avez empêché de circuler librement et de suivre son cours naturel, celui de monter vers le centre du cœur pour se fondre avec l’énergie de celui-ci.  Autrement dit, vous avez stoppé le mouvement, celui-là même qui est sensé vous propulser vers de réels états d’extase, pour vous l’approprier dans le centre du pouvoir personnel, le troisième chakra.  Votre énergie, aussi puissante soit-elle, est appelée à se déployer pour servir l’humanité et non à se restreindre à votre usage personnel. Pour ce faire, elle doit passer par le centre du cœur afin que celui-ci, dans un premier temps, prenne davantage d’expansion et qu’ensuite, l’énergie de votre pouvoir personnel soit diffusée « amoureusement » dans toutes les directions afin de toucher tous les êtres qui vous entourent. Ainsi, ces dernières semaines, vous vous êtes intoxiquée avec une overdose d’exubérance contenue au lieu de laisser l’énergie de cette émotion circuler librement vers votre centre du cœur, d’où la surcharge au niveau de votre système nerveux.

Vous avez tout intérêt à être pleinement consciente de ce phénomène chez vous pour éviter qu’il ne survienne à nouveau, compte tenu des ramifications de celui-ci, principalement dû au fait que votre système nerveux s’avère représenter une faiblesse au niveau de votre corps physique.  Afin de contrer cette propension, vous devez vous réserver des moments de calme et de récupération multiples et ce jusqu’à ce que vous maîtrisiez aisément le flux de votre puissance énergétique qui n’ira qu’en grandissant, nous vous le confirmons.  Ce conseil n’est pas à prendre à la légère.  Il en va de la capacité de votre véhicule physique à supporter les charges énergétiques transformationnelles de plus en plus intenses afin de parvenir au but que vous vous êtes fixé dans cette vie.  Vous savez de quoi il s’agit. Votre vœu sera exaucé. Toutefois, pour ce faire, il vous est demandé de procéder à l’élimination de tout ce qui nuit à un état de calme et de réceptivité optimale.  Si vous mettez ces conseils en application, vous constaterez rapidement une amélioration de votre état ainsi qu’une croissance notable de vos dons psychiques.  Renoncez dès maintenant à ces « petits plaisirs » compensatoires qui à présent font office d’obstruction au grand déploiement de votre puissance divine.  Celle-ci veut se déployer à tout prix puisque tel est votre souhait le plus cher.  Bien évidemment, tout cela sera rendu possible à condition, comme le dit si bien l’une de vos expressions d’usage favorites,  « que les bottines suivent les babines ».

Partager :
RSS
Suivre par courriel
Facebook
Twitter
Google
https://poussieredetoilesetcie.com/2018/07/29/a-la-joie-interieure-tu-ne-tagripperas/

Des vies aux antipodes : un choix de l’âme

L’autre jour, je pensais à la vie de Stephen Hawking, un être d’une intelligence inouïe, prisonnier d’un corps en dégénérescence, qui transcende ce handicap physique et parvient à réaliser ses plus grandes découvertes scientifiques en se servant de son esprit pour les communiquer.   Je me disais aussi qu’il y a quelque part en ce monde des milliers d’êtres humains qui sont nés avec peu de moyens physiques ou mentaux et qui vivent parfois dans des conditions de vie inconcevables pour la plupart d’entre nous, dans l’isolement presque complet et sans ressources.  Cette réflexion m’a poussé à m’interroger sur les choix de l’âme menant à l’incarnation.  Qu’est-ce qui fait qu’une âme choisisse de s’incarner dans une vie plutôt qu’une autre ? Surtout une vie qui semble, en apparence, si difficile, voire même impossible à vivre dans certains cas ? Voici en peu de mots l’essentiel de ce qui a transpiré de cette interrogation.

« Le choix d’une âme de s’incarner sur Terre est d’ores et déjà un exercice de haute voltige en soi.  Le degré de difficulté de chaque leçon de vie préalablement choisie repose sur plusieurs critères judicieusement pondérés avant l’incarnation de chaque être.  Le choix de conditions de vie extrêmes peut s’avérer très prometteur lorsqu’il s’agit d’expérimenter le pendant d’une expérience déjà vécue dans la matière afin d’en ressortir avec une perspective plus élargie de la situation et ainsi permettre l’élévation de la conscience de cet être..

Toutes les âmes ont accès au plein registre des variantes de la vie humaine sur Terre.  Seulement, l’ensemble d’entre elles n’éprouve pas nécessairement le besoin de tout explorer à des fins évolutives. Certaines âmes ont acquis suffisamment de sagesse lors de certains passages que leur choix ira tout naturellement se porter sur les apprentissages qu’elles n’ont pas encore maitrisé à ce jour.   Selon le degré de « succès » d’une leçon de vie à l’issue de celle-ci, tous les paramètres feront l’objet d’une mise à jour, avant de procéder à un éventuel retour dans la matière.  L’âme d’un être qui peut vous sembler plus évolué parce qu’il affiche plus d’aisance ou de succès à vos yeux, n’est pas nécessairement plus avancée dans son parcours évolutif que celui qui a opté pour une existence dans des conditions humaines effroyables.  N’oubliez pas qu’une vie miséreuse requiert d’énormes capacités d’abandon que la plupart des êtres prennent de multiples vies à maîtriser.

En réalité, il n’y a pas d’éléments de comparaison possibles entre ces deux choix.  Ce serait comme si vous ne lisiez qu’une page du livre des vies de chacune de ces deux âmes.  Ne vous prenez pas la tête avec ces notions de choix car toutes les âmes qui ont choisi l’incarnation sur Terre sont appelées à se déployer, peu importe leur choix de vie. Si vous plongiez votre conscience dans la bibliothèque des records de toutes les vies, vous y feriez d’étonnantes découvertes sur votre propre parcours évolutif.  La vie sur Terre en est une avant tout de maîtrise de soi, de déploiement de sa luminosité et de rappel de son appartenance au divin.   Concentrez-vous essentiellement sur votre propre lumière et partagez-la en ce moment avec ceux qui ont choisi de placer la leur sous le boisseau l’espace d’un clin d’œil universel.  Ils ont besoin de vous plus que jamais en ces temps de grandes transformations de l’humanité. »

Partager :
RSS
Suivre par courriel
Facebook
Twitter
Google
https://poussieredetoilesetcie.com/2018/07/14/des-vies-aux-antipodes-un-choix-de-lame/

Créer le changement par la « réalité » de l’imagination

Il y a plus d’une année, j’ai démissionné d’un emploi très lucratif afin de repenser mes priorités dans la vie.  J’ai volontairement choisi de vivre sans emploi pendant une période indéterminée afin de me donner l’opportunité de renouer avec mes passions et de réévaluer mes besoins réels pour être heureuse et vivre une vie qui fait sens.  Quatre saisons se sont écoulées avant que je ne ressente à nouveau l’envie de participer à un projet d’ordre professionnel.  Entretemps, je me suis amusée à explorer divers aspects du processus créatif en faisant appel à des activités auxquelles je ne m’étais encore jamais consacrée.

À ce jour, je considère cette période de ma vie comme la plus enrichissante.  Durant ces mois, j’ai eu amplement le temps de redéfinir l’espace professionnel dans lequel j’avais envie de m’épanouir.  Une atmosphère de travail stimulante, joyeuse et décontractée, la proximité de mon lieu de travail et un salaire couvrant tous mes besoins financiers et même davantage, étaient en tête de liste de mes nombreux critères de sélection. J’avais même oser y inclure que cet emploi, idéal pour moi à ce stade et s’intégrant parfaitement à mes autres projets de vie, devait venir à moi le facilement du monde sans même que j’aie à faire de recherches.  De plus, le choix du candidat idéal devait remonter tout naturellement jusqu’à moi.

Afin de favoriser la manifestation de ce projet, j’ai évidemment demandé un éclairage à mon Cercle de Grâce. Je vous fais donc part des perles de sagesse qui m’ont mené deux mois plus tard à l’obtention d’un emploi correspondant précisément à tous les critères cités sur ma liste, sans exception, incluant un supérieur immédiat ayant une attitude juste et empreint de sagesse.

« Dans un premier temps, nous vous dirions que toutes les étapes du processus de manifestation doivent se dérouler dans la légèreté et la joie.  Vivez ce parcours comme le ferait un aventurier partant à la découverte d’une lointaine contrée.  La préparation mentale et émotionnelle est de mise afin que votre état de conscience soit parfaitement aligné avec la fréquence élevée des énergies cosmiques de la loi de l’attraction.  Ainsi, vos pensées doivent refléter uniquement l’assurance que cet emploi, non seulement existe, mais qu’il est déjà en chemin vers vous. Nous ne vous dirions jamais assez que cela importe plus que tout le reste.

Pour ce faire, il vous suffit de « ressentir » la joie pure d’avoir déjà obtenu cet emploi qui vous convient parfaitement. Voyez-vous vous éveillant le matin avec entrain pour aller rejoindre ces nouveaux collègues qu’il est inspirant de côtoyer tous les jours et avec qui vous nouez des liens authentiques.  Voyez également votre lieu de travail comme un sanctuaire de création inspirant chacun à offrir le meilleur de lui-même. Voyez-vous recevoir votre paie avec une grande satisfaction et une immense gratitude.  Imaginez-vous souriante et riant avec éclats tous les jours, partageant vos connaissances avec confiance et apprenant allègrement de vos collègues.  Imaginez que vous mettez quelques minutes seulement à vous rendre à votre lieu de travail et que vous êtes appréciée à votre juste valeur en tout temps.

Il est primordial que vous perceviez et ressentiez votre travail comme une  « création », peu importe sa nature, car toute forme de travail « est » une création divine. Toutefois, sans ce ressenti, il peut ne pas en apporter les bénéfices.  Il n’y a pas de limite à ce que vous pouvez imaginer.  Demeurez dans la joie, remettez vos préoccupations à l’Univers et permettez dès à présent aux lois cosmiques de faire leur précieux travail de manifestation.

En résumé, contentez-vous d’émettre clairement votre intention, de la ressentir dans tout votre être et de rayonner.  L’univers se charge du reste.  Vous saisissez ? Cela signifie que vous ne devez en aucun cas douter et user de comportements qui contrediraient votre intention ou alourdiraient votre être. Soyez sans crainte. Amusez-vous durant ce processus.  Voyez-y une nouvelle façon de vous découvrir sous un jour nouveau.  Bien que le but de votre intention soit de décrocher l’emploi idéal pour vous en ce moment, ce n’est pas l’atteinte de cet objectif qui est déterminant dans votre vie, mais plutôt l’attitude que vous adoptez afin de vous déployer.  Nous avons « en tête » l’image d’un terrain de baseball avec ses quatre buts. Votre parcours de vie ne doit pas se limiter à vous exténuer à courir d’un but à l’autre sans arrêt, ni à vous réfugiez sur un but pour vous y reposer indéfiniment.  Bien au contraire, une vie équilibrée ressemble davantage à un parcours exaltant d’un point d’intérêt à un autre, où les escales sont des oasis de paix auxquels vous ne vous posez qu’un moment avant de vous remettre en route vers votre prochaine destination.  Rappelez-vous que légèreté et joie sont essentielles au succès de toute manifestation.  L’Univers se charge du reste. »

Partager :
RSS
Suivre par courriel
Facebook
Twitter
Google
https://poussieredetoilesetcie.com/2018/07/07/creer-le-changement-par-la-realite-de-limagination/

Contraction et expansion : les deux font la paire

Nous vivons tous à un moment ou à un autre un évènement fortuit qui vient nous désarçonner au point de nous faire sentir à ce point ébranlés qu’il nous fasse nous arrêter pour tenter de comprendre ce qui vient de se passer.  Il peut s’agir d’un simple commentaire injustifié de la part d’un proche qui nous atteint comme une flèche en plein cœur ou d’un revirement de situation complètement inattendu lorsque tout semblait aller pour le mieux.  Qu’il s’agisse d’un incident de plus ou moins grande portée, nous avons l’impression que notre tête vient de faire un tour complet ou que le sol vient de se dérober sous nos pieds.

Dans les deux cas, nous passons par un registre d’émotions qui éventuellement nous mènera à une plus grande compréhension de nous-mêmes et de la vie.   Toutefois, entretemps, il nous faut composer avec ces émotions troubles et naviguer les pièges que notre égo nous tend pour nous protéger de la souffrance à sa façon. J’ai vécu une situation qui m’a fait perdre mes moyens dernièrement et pendant quelques jours, j’ai ressenti le poids du cercle vicieux dans lequel j’étais prisonnière.  J’ai donc demandé qu’on m’indique la voie à suivre pour retrouver rapidement mon assurance et ma légèreté d’avant.  Voici les mots qui m’ont été inspirés par mon Cercle de Grâce :

« Respirez et détendez-vous. Respirez.  Encore et encore.  Détendez cet espace contracté de votre être par de longues et lentes respirations. Il est normal de se contracter en autant que ce passage soit suivi par une expansion.  Vous étiez en train de faire l’expérience d’une phase d’expansion quand une charge émotionnelle vous a traversé vous poussant à vous contracter. Tout comme l’inspire est suivi par l’expire, votre expansion a été suivie d’un épisode de contraction.  C’est ainsi que les êtres évoluent, en prenant conscience de ces deux mouvements indissociables.  Absolument tout dans cet univers vit au rythme de l’expansion et de la contraction.  C’est ainsi que l’Univers même est né.   Alors, cessez immédiatement de vous punir d’avoir vécu inconsciemment un moment de contraction qui vous a mené ultimement à faire plus ample connaissance avec votre enfant intérieur blessé.  Cet épisode a énormément de positif.  Alors, pourquoi vous accrochez à ce que vous croyez avoir perdu en cours de route ?  Ne voyez-vous pas que vous avez au contraire gagné au change puisque le fait même de prendre conscience pleinement de votre état intérieur vous a permis de plonger enfin dans une blessure qui attendait patiemment son heure de guérison. Remerciez plutôt l’Univers de cette opportunité placée sur votre parcours initiatique.  Cet évènement est non seulement normal, mais il est également souhaitable à ce stade-ci de votre purification.   Sinon, comment sauriez-vous quelle mémoire est en attente d’être libérée ?

À présent, maintenez votre parcours en effectuant les activités mêmes qui vous propulsaient avant cet épisode de contraction, sans vous interroger davantage sur celui-ci maintenant que vous l’avez amené à votre conscience et placé dans un espace propice à sa guérison complète.  Il est temps de respirer à nouveau, un inspire suivi d’un expire, sinon vous allez suffoquer !  Dès que vous vivez un moment de contraction, prenez-en immédiatement conscience sans jugement et par la suite, dîtes-vous tout simplement : d’accord, maintenant c’est passé.  Laissez venir au moment opportun ce qui veut refaire surface.   Remerciez cet instant et reportez votre attention sur le moment d’expansion qui va forcément suivre. Il en est ainsi pour toute la création. Pourquoi en serait-il autrement pour vous, chère âme ? »

Partager :
RSS
Suivre par courriel
Facebook
Twitter
Google
https://poussieredetoilesetcie.com/2018/06/30/contraction-et-decontraction-les-deux-font-la-paire/

La turbulence dans nos vies : une bénédiction déguisée

Il se peut qu’il y en ait parmi vous qui, comme moi, se sentent à l’occasion quelque peu ou très ballotés par les énergies cosmiques des dernières semaines, voire des derniers mois.  De vieilles peurs, colères, doutes ou ressentiments ressurgissent de nulle part, alors même que nous étions convaincus d’avoir fait la paix avec ces sentiments et émotions une fois pour toute.  C’est le principe de la guérison en spirale.  Bien que je pratique une forme « d’hygiène spirituelle » de chaque instant afin de laisser aller tout ce qui fait entrave à la pleine réalisation de mon être, il m’arrive encore de vivre des remous assez perturbants qui me donnent à penser que je vis une fois de plus les soubresauts des denses et basses énergies de la 3D.  Ainsi, en proie à une crise d’anxiété soudaine un matin du mois de mai, j’ai  interrogé mon Cercle de Grâce à ce propos.  Voici la réponse qui m’a été inspirée :

« Chère âme, tout est en flux continu.  Rien n’est coupé au carré.  Donc, vous avancez même si vous avez la sensation de reculer et de replonger dans la même soupe que la veille,  l’avant-veille…  Chacun vit ses propres impressions et visions intérieures. Ainsi, le reflet extérieur revêt une différente couleur selon l’individu.  Toutefois, le grand courant de transformation demeure le même pour la planète entière. Les effets chez chaque individu varient selon le niveau de conscience de chacun et sa capacité à lâcher prise pour laisser s’opérer le changement en lui.   Il faut donc accepter de s’ouvrir pleinement à ce qui se présente pour que ce grand vent de déflagration, pour ne pas dire de « défragmentation », ne tire plus de jus qu’il ne devrait en réalité.

Vous êtes présentement en « défragmentation accélérée » car telle est l’intention que vous avez placée lors de la dernière lune pleine.   Il est donc normal que tous les résidus 3D vous « frappent » en pleine gueule.  Ne vous en faites pas. Contentez-vous de maintenir une ouverture (du cœur) aux changements qui se présentent. »

Oui, mais tout tourbillonne autour de moi.  Comment dois-je faire pour stabiliser mes assises ? Il me semble que je fais déjà tout ce que je connais pour me recentrer et ça continue de balloter dans tous les sens.

« Respirez. Remettez-vous en de façon vigilante et assidue à votre conscience divine à chaque fois que vous avez la sensation que votre centration vous échappe à nouveau. Ne vous laissez pas aller au découragement.  Quand cela se présente, c’est parce que vous vous jugez et n’êtes plus ouverte aux changements qui se présentent à vous.  Vous posez vos propres conditions.  Il n’y a donc plus « acceptation de tout ce qui est », alors que vous avez intentionnellement exprimé la volonté suivante :  « Que ta volonté soit faite, et non la mienne ».

Dans votre esprit, placez-vous en plein dans le « couloir lumineux de la transformation » et faites comme si tout, absolument tout ce qui vient vers vous, devait transiter au travers de vous.  Ne bloquez rien.  Laissez absolument tout passer.  Ne vous agrippez à rien, sauf à la rassurante présence de votre conscience supérieure à qui vous avez décidé de vous en remettre à 100%.  Ayez confiance chère âme.  Tout va pour le mieux même si vous croyez autrement.  Rappelez-vous simplement que pour l’instant tout est en flux. Altérez votre perception du moment et voyez-vous telle une œuvre en pleine création.   Nous vous aimons et veillons sur vous à chaque instant. »

Partager :
RSS
Suivre par courriel
Facebook
Twitter
Google
https://poussieredetoilesetcie.com/2018/06/23/la-turbulence-dans-nos-vies-une-benediction-deguisee/

Le grand retour au bercail

À titre de second article de lancement de mon blogue, je vous invite cette fois à lire un court message reçu il y a à peine quelques semaines, suite à un questionnement personnel de ma part quant à la façon idéale de procéder à une grande libération des mémoires ancestrales grâce aux énergies puissantes de chaque pleine lune.  Pour ceux et celles qui ne sont pas familiers avec la notion de mémoires ancestrales, il s’agit en bref d’impressions traumatisantes sur le fil d’actualité de notre mémoire dans le temps, qui se révèlent autant de vestiges douloureux nous empêchant de réaliser notre plein potentiel en raison de leur caractère limitatif.

Lorsque nous prenons conscience de la répétition de certains comportements autodestructeurs, il est judicieux de procéder à une introspection visant à prendre pleinement conscience de ces « patterns » afin d’appeler leur dissolution.  Évidemment, ce travail requiert patience et compassion car il est sans fin. Toutefois, chaque étape de ce nettoyage apporte un souffle renouvelé à notre vie.  Il devient donc encourageant d’oser envisager un travail d’une telle envergure, nous replongeant temporairement dans des espaces douloureux, sachant que leur accueil et dissolution deviendront la source d’une nette amélioration de notre état intérieur.  Bien que ce type de travail soit bienvenu en tout temps, les énergies de la pleine lune contribuent à son intensification,  cette dernière étant souvent souhaitable surtout pour les mémoires très ancrées et présentes depuis la nuit des temps.  Accompagné d’une intention claire et d’un lâcher prise dans l’acceptation de ce qui se manifestera, le travail de dissolution des mémoires ancestrales nous amène là où nous attend notre plus grand bien.  Voilà pourquoi j’avais formulé cette demande à mon Cercle de Grâce, dont voici enfin la réponse :

« Nous nous réjouissons de votre enthousiasme à vouloir effectuer un  «Grand Ménage»  intérieur.  Il n’existe aucune voie qui ne soit plus libératrice en termes de délivrance des mémoires que celle de l’Amour de soi, et des autres, bien entendu.  N’abordez pas les énergies de cette lune pleine avec un « plan d’attaque », une pensée organisée, comme s’il s’agissait d’un combat stratégique à remporter une fois pour toutes.  Bien au contraire, nous vous suggérons de voir cet évènement comme un grand rassemblement dans l’Amour des différentes parties de votre être qui se sont éloignées de votre centre depuis des lunes et des lunes…

Voyez ce moment comme un grand mouvement de retrouvailles familiales où tous les membres sont conviés malgré leurs affiliations incertaines et obscures.  Il s’agit d’un lieu de rencontre en terrain de neutralité où tous mettent de côté leurs différents et se retrouvent à la même table afin de reconnaitre leur essence commune, celle de la Source.  Ce moment en est un où les potentialités lumineuses de réconciliation, entre les aspects divisés de votre être, sont magnifiées permettant ainsi une très grande pacification intérieure.  Alors, accueillez tous les convives à l’allure ténébreuse à bras ouverts, car ces parties de vous étaient perdues et aliénées et voilà qu’elles se manifestent à vous lors de cette pleine lune dans l’espoir de recevoir votre bénédiction.  Ne faites pas en sorte qu’elles vous quittent à nouveau, à défaut d’avoir été accueillies dans la compassion, pour réintégrer leur demeure sombre et lointaine.  Offrez-leur plutôt votre amour sans condition et un refuge des plus hospitaliers afin qu’elles revêtent enfin leur manteau de lumière.  L’union fait la force.  Votre être ainsi unifié retrouvera la cohésion de toutes ses parties d’âme, jadis volées en éclat.  C’est le grand retour au bercail.  Voilà de quoi vous réjouir amplement.  Alors, assurez-vous de vivre ces jours prochains dans une célébration intérieure festive et réjouissante peu importe l’apparence des convives qui se présenteront à votre porte.  Les enfants perdus sont de retour à la maison et certains reviennent de très très loin. »

Partager :
RSS
Suivre par courriel
Facebook
Twitter
Google
https://poussieredetoilesetcie.com/2018/06/16/le-grand-retour-au-bercail/

L’Amour est l’antidote contre le poison de l’amertume

Pour ce tout premier article, j’ai choisi un message qui remonte au 12 mars dernier,  alors que je me sentais dans une impasse.  Depuis déjà un bon moment, je faisais de nombreux efforts pour tenter de « sortir de la vase », de cet état de stagnation qui me donnait l’impression de traverser un désert sans oasis.  J’espère que ce message qui me réchauffe encore le cœur saura en faire autant pour vous.

« Vous n’êtes pas dans une impasse.  C’est par contre ce que vous «croyez».  Votre volonté est d’acier.  Toutefois, votre compassion à l’égard de vous-même vacille comme la flamme d’une chandelle.  Aimez-vous. C’est tout ce qui vous est demandé. L’Amour est l’antidote contre le poison de l’amertume. Regardez-vous de l’extérieur de vous-même.  Faites comme si vous ne connaissiez pas du tout cette personne que vous êtes devenue et posiez sur elle un regard de compassion.  Voyez comment elle souffre.  Vous ne vous en prendriez pas à un être qui souffre et qui ne demande qu’à changer de perspective, n’est-ce pas ?  Alors, posez un regard amoureux sur cet être qui semble perdu et désespéré.  Parlez-lui doucement et le moment venu, prenez-le dans vos bras.  Accompagnez-le dans sa douleur et témoignez-lui toute votre compassion.  C’est tout. »

Vraiment ?

« Oui. Vraiment.  Vous savez, les secrets de l’Univers sont de bien simples choses. Tout part de l’Amour.  Quand l’Amour se fait rare ou « indiscipliné », les choses se compliquent et le chaos s’installe.  En ce moment, n’élaborez pas de projets.  Pensez plutôt à panser vos blessures avec tendresse. Enveloppez-vous d’une couverture amoureuse et bordez-vous.  Cessez de vous torturer l’esprit de réprimandes et d’invectives.  Vous ne faites qu’aggraver votre état. Aujourd’hui, ne faites rien que vous vous imposiez à contrecœur.  Posez tous vos gestes à partir de ce jour avec Amour.  Par exemple, si vous choisissez de déguster tel aliment pour le repas, faites-le parce que c’est bel et bien celui-ci dont vous avez réellement envie et non parce qu’une règle quelconque vous l’impose dans votre esprit. Ayez beaucoup de considération et de respect pour cet être venu des étoiles pour se plonger dans la densité de cette planète en évolution de conscience.  Vous le saviez bien avant de quitter l’autre monde pour venir sur Terre, que votre tâche serait ardue.  Vous saviez sans l’ombre d’un doute, avec toute la sagesse que vous aviez acquise jusqu’à votre grand départ, que vous seriez à la hauteur de ce défi.

Ne renoncez pas.  Vous êtes bien plus « forte » que vous ne le croyez.  Pourquoi croyez-vous avoir délibérément choisi de naitre dans un foyer où l’amour était inexistant et de subir de tels abus de vos deux parents ? Il fallait pour votre apprentissage que l’Amour soit à redécouvrir à partir de zéro.  Seules les âmes qui ont le plus « expérimenter » au cours de leur évolution ne viennent sur Terre pour vivre des scénarios aussi sordides.  Vous n’êtes pas « incapable ».  Vous êtes simplement et en quelque sorte « déconnectée » de votre immense puissance en ce moment.  En ayant davantage de compassion pour ce magnifique être en évolution sur Terre que vous êtes, vous allez vous reconnecter à toute la puissance de l’Univers.  N’ayez crainte, nous continuons de veiller sur vous.  Il en va du sort de Gaïa. Toutes les âmes conscientes et éveillées sont requises et protégées en ce moment.  Remettez-vous à l’œuvre chère âme… amoureusement toutefois… »

 

Partager :
RSS
Suivre par courriel
Facebook
Twitter
Google
https://poussieredetoilesetcie.com/2018/05/26/67/