À la joie intérieure, tu ne t’agripperas…

Depuis quelques semaines, je vis de grands mouvements intérieurs à travers la rencontre de nouvelles personnes, l’apprentissage d’un nouvel emploi et le deuil d’une année de transition qui m’a permis de découvrir que la vraie vie se vit autrement que par une suite d’innombrables clichés dont la très grande majorité de la population se satisfait.  Plongée dans une nouvelle existence à ressentir la joie de vivre autrement que par le passé, à vivre cette nouveauté dans l’excitation,  j’ai vécu des épisodes très déstabilisants physiquement et émotionnellement.  Mon système nerveux a été grandement sollicité et impacté et l’est encore lorsque le même genre de situations se représentent.   À vrai dire, lorsque je ressens un moment de bonheur d’une intensité à couper le souffle, mon exubérance semble produire un effet toxique dans mon corps qui m’occasionne des problèmes d’ordre digestif et me donne des migraines à répétition.  Comment faire pour vivre un immense bonheur dans une effervescence aussi contagieuse sans que celle-ci ne mine ma santé ? J’ai une personnalité très vivante et enjouée et je n’ai pas du tout envie d’adopter une attitude éthérée. Voici ce que mon Cercle de Grâce m’a révélé ce matin même à ce sujet :

« Chère âme, respirez.  Nous vous accompagnons à chaque instant et en particulier maintenant. La découverte de la joie intérieure entraine une immense sensation d’euphorie chez vous.  C’est comme un grand moment de retrouvailles avec l’être véritable que vous êtes.  Il est donc normal de vous réjouir à ce point.  Néanmoins, l’attachement à ce moment sublime, de peur que ce dernier ne vous quitte, vous a fait basculer dans l’excès, la démesure.  C’est comme si vous étiez devenue accroc à cette substance euphorique qui circule en vous et vous fait vivre des moments d’extases inégalés.  Qui n’a pas envie de vivre l’extase, me direz-vous ?

Toutefois, de l’attachement à ce moment d’expansion est née une ombre : la peur du manque.  Cette émotion a déclenché en vous une réaction chimique de par la constriction de votre centre énergétique du pouvoir personnel, le plexus solaire. Celui-ci s’est enflammé et engorgé dans un circuit fermé jusqu’à créé un dérèglement du fonctionnement des organes régis par le flux énergétique de ce centre.  C’est comme si vous aviez voulu contenir cette joie immense dans votre plexus pour ne plus jamais vous en séparer, tellement elle vous était bénéfique.  Ce faisant, vous l’avez empêché de circuler librement et de suivre son cours naturel, celui de monter vers le centre du cœur pour se fondre avec l’énergie de celui-ci.  Autrement dit, vous avez stoppé le mouvement, celui-là même qui est sensé vous propulser vers de réels états d’extase, pour vous l’approprier dans le centre du pouvoir personnel, le troisième chakra.  Votre énergie, aussi puissante soit-elle, est appelée à se déployer pour servir l’humanité et non à se restreindre à votre usage personnel. Pour ce faire, elle doit passer par le centre du cœur afin que celui-ci, dans un premier temps, prenne davantage d’expansion et qu’ensuite, l’énergie de votre pouvoir personnel soit diffusée « amoureusement » dans toutes les directions afin de toucher tous les êtres qui vous entourent. Ainsi, ces dernières semaines, vous vous êtes intoxiquée avec une overdose d’exubérance contenue au lieu de laisser l’énergie de cette émotion circuler librement vers votre centre du cœur, d’où la surcharge au niveau de votre système nerveux.

Vous avez tout intérêt à être pleinement consciente de ce phénomène chez vous pour éviter qu’il ne survienne à nouveau, compte tenu des ramifications de celui-ci, principalement dû au fait que votre système nerveux s’avère représenter une faiblesse au niveau de votre corps physique.  Afin de contrer cette propension, vous devez vous réserver des moments de calme et de récupération multiples et ce jusqu’à ce que vous maîtrisiez aisément le flux de votre puissance énergétique qui n’ira qu’en grandissant, nous vous le confirmons.  Ce conseil n’est pas à prendre à la légère.  Il en va de la capacité de votre véhicule physique à supporter les charges énergétiques transformationnelles de plus en plus intenses afin de parvenir au but que vous vous êtes fixé dans cette vie.  Vous savez de quoi il s’agit. Votre vœu sera exaucé. Toutefois, pour ce faire, il vous est demandé de procéder à l’élimination de tout ce qui nuit à un état de calme et de réceptivité optimale.  Si vous mettez ces conseils en application, vous constaterez rapidement une amélioration de votre état ainsi qu’une croissance notable de vos dons psychiques.  Renoncez dès maintenant à ces « petits plaisirs » compensatoires qui à présent font office d’obstruction au grand déploiement de votre puissance divine.  Celle-ci veut se déployer à tout prix puisque tel est votre souhait le plus cher.  Bien évidemment, tout cela sera rendu possible à condition, comme le dit si bien l’une de vos expressions d’usage favorites,  « que les bottines suivent les babines ».

Partager :
RSS
Suivre par courriel
Facebook
Twitter
Google
https://poussieredetoilesetcie.com/2018/07/29/a-la-joie-interieure-tu-ne-tagripperas/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *